Fabrication d’un composteur avec des palettes.

composteur a base de palettes

En prévision des prochains beaux jours voici un tuto de fabrication d’un composteur avec des palettes de récupération.

Vous êtes en manque de palette ? Vous pouvez consulter notre article: Ou trouver des palettes en bois gratuitement.

Il vous faudra environ 5 palettes pour fabriquer un composteur et 9 pour faire un double.

Vos palettes doivent êtres non traitée . Il faut qu’elle aient une couleur de bois naturel.

Il faut démonter chaque planche a l’aide de cet outil  et les poncer pour enlever les échardes et autres aspérités.

Il vous faut 20 planches de palettes pour un simple composteur et 35 planches de palettes si vous voulez fabriquer un composteur double.

1 composteur simple mesure 1 mètre X 1 mètre X 1 mètre . Soit 1 mètre cube.

1 composteur double mesure 2 mètres X 1 mètre X 1 mètre . Soit 2 mètres cube.

Ils ne possèdent pas de fond au sol , pour pouvoir retourner votre compost facilement.Ils ne possèdent pas de toit non plus pour profiter des rayons du soleil et de la pluie.

Les planches en façade sont escamotables pour pouvoir prélever facilement votre compost.

Il vous faut aussi une boite de vis longueur 30 mm.

L’avantage du double composteur c’est de pouvoir retourner votre compost de temps en temps et d’avoir de la place pour lancer un deuxième compost le temps que le premier arrive a maturation.

Commencez par l’arrière du composteur et ensuite assemblez les planches des cotés.

Je vous montre des images de mes plans car je n’ai pas fait assez de photos pendant le montage.

Une fois vos trois cotés assemblés, ajoutez les planches qui servirons a tenir les planches de façade.

Laissez l’épaisseur d’une planche + 5 mm entre vos guides .

Vous pouvez maintenant glisser vos 5 planches de façade.

Voila , il ne vous reste plus qu’a le mettre en place

Pour un double , répéter les opérations de fabrication du fond , d’un coté et des guides.

Si vous voulez le vernir ou le lasurer , ne le faites qu’a l’extérieur. Les produits contenus dans la lasure et les vernis pourrait se mélanger au compost  .

Pour connaitre quels ingrédients , restes de nourritures mettre dans votre composteur , nous vous conseillons la lecture de cet article:

Que peut on mettre dans un composteur ?

Compost Kit en Bois 100x100x70cm
888 Commentaires
Compost Kit en Bois 100x100x70cm
  • Kit de compost à partir de vert pin traité sous pression
  • Le compost des intempéries se compose de 24 panneaux préfabriqués (kit)
Easipet Ruche de composte
31 Commentaires
Easipet Ruche de composte
  • Taille: 740mm (largeur) x 740mm (profondeur) x 800mm (hauteur) Approximativement 328 litres de capacité.
  • toit articuler (qui ouvre)
  • Épluchures et déchets de fruits et légumes. Les épluchures de bananes et les agrumes peuvent également aller au compost. Contrairement à ce qui se dit régulièrement, ces dernières n’acidifient pas le compost.
  • Marc de café avec le filtre en papier. Les pads en papier peuvent également être mis au compost. On les déchire d’abord, afin de permettre une décomposition plus facile.
  • Sachets et feuilles de thé. Sauf les sachets en matière synthétique qui ne se compostent pas.
  • Fleurs fanées
  • Tontes de gazon. Elles sont toutefois difficiles à composter. Riches en eau et en azote, elles se tassent facilement ce qui empêche une bonne circulation de l’air et provoque de mauvaises odeurs. Pour éviter cela, mieux vaut d’abord laisser sécher l’herbe sur place avant de l’incorporer au compost. Cela permet à l’humidité de s’évaporer et de composter un matériaux plus sec.
  • Végétaux frais (feuilles, plantes de jardin, etc.). Certaines feuilles (noyer, chêne, laurier-cerise, etc.) sont plus coriaces et contiennent des tanins qui ralentissent le processus de décomposition. Pour activer leur décomposition, on passe la tondeuse dessus pour les déchiqueter. On peut aussi en faire un tas spécifique et laisser faire la nature pour réaliser un terreau de feuilles (3-4 ans).
  • Résidus de récolte du potager (trognons, fanes, pieds fanés, éclaircies…).
  • Mousses végétales
  • « Mauvaises » herbes. Si elles sont montées en graines, il faut les tremper dans l’eau durant 48 heures avant de les introduire au cœur du compost. Ces graines vont ainsi germer dans le compost (et non dans le jardin), et/ou être détruites par la chaleur du compost. La consoude et l’ortie sont deux bons activateurs de compost. À l’inverse, certaines herbes de type « racines » (chiendent, pissenlit, etc.) sont très résistantes (même jusque 60 C°). Idéalement, on les laisse d’abord sécher avant de les composter.
  • Fientes de volailles
écrit par :
Plus d'articles de l'auteur herve

Les 5 meilleurs sites de cashback.

Voici une sélection des 5 meilleurs sites de cashback du moment. Avant...
Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *